• Participer à la formation d'un salarié capable, au terme de son contrat, de s'adapter parfaitement aux besoins de l'entreprise.

 

  • Suivre régulièrement l'évolution de la formation (visite du formateur référent, évaluations semestrielles…).

 

  • Disposer réellement d’un salarié dans l'entreprise chaque semaine (au total environ 65 % de la durée du contrat se déroulent dans l'entreprise).

 

  • Bénéficier de l'exonération totale des charges salariales et patronales pour  les entreprises ayant au plus 10 salariés ou inscrites au répertoire des métiers (exceptée la cotisation patronale due au titre des accidents du travail - maladies professionnelles). Pour les entreprises de plus de 10 salariés ou non inscrites au répertoire des métiers, l'exonération des charges reste partielle (exonération de charges patronales et salariales dues au titre des assurances sociales et cotisations patronales d’allocations familiales / cotisations restant dues : Retraites Complémentaires, AGS, FNAL, CSA, Transport, AT/MP).

 

  • Ne pas prendre en compte le salarié dans l’effectif (sauf pour les risques d’accident de travail et de maladie professionnelle) et ne pas devoir la prime de précarité.

 

  • Bénéficier d’une prise en charge de la formation par la Région.

 

  • Bénéficier d’aides régionales : elles varient selon la Région. En PACA, l’indemnité compensatrice forfaitaire se décompose en 2 types d’aide régionale :
  1. une aide de Soutien Régional à la Qualité de l’Apprentissage en Entreprise d’un montant de 600€ pour les TPE (moins de 21 salariés) dont le maître d’apprentissage est « qualifié » (attestation de formation tuteur).
  • une aide de Soutien Régional à l’Effort de Formation d’un Apprenti, fixée à 1 000 € par année du cycle de formation (pour toutes les entreprises), versée en fin de chaque année de formation.

 

  • Bénéficier d’une aide de l’Etat pour toute embauche d’un apprenti supplémentaire : 1000 € pour les entreprise de moins de 250 salariés.

 

  • Bénéficier d’un crédit d’impôt de 1 600 € par apprenti pour la première année de formation (2 200 € si l’apprenti est reconnu travailleur handicapé).

 

  • Bénéficier d’une formation afin d’acquérir une véritable expérience professionnelle, critère de choix pour une embauche future.